Sixt publie une communication sexiste ou maladroite ?

    Le loueur de voiture Sixt a publié une publicité tendancieuse qui nous interroge sur le sexisme avéré ou l’erreur de communication. L’avis de l’agence de communication digitale Ad2Pas.

    Communication digitale du loueur de voiture Sixt

    Faute de goût ou sexisme délibéré, cette campagne de communication lancée en 2009 par le loueur français et qui revient chaque année est l’exemple type du message dévoyé. A première vue, la phrase d’accroche pourrait sous-entendre que la location aux femmes représenterait un grand danger jouant sur le cliché des accidents de la route. Les post-its indiquant les directions droite et gauche apposées sur le volant servent sûrement à montrer à la femme qui conduirait où se trouvent les clignotants ou bien tout simplement pour se rappeler sa gauche de sa droite.

    Le message publicitaire qui sauve la casse

    Cette publicité qui pourrait avoir sa place dans le groupe Facebook dédié aux communications sexiste, Pépite Sexiste est selon moi sauvée par le sous texte tant bien que mal.
    Cette partie, en plus petit malheureusement, énonce maladroitement que contrairement  l’idée reçue répandue, les femmes font moins d’accidents au volant s’appuyant sur une statistique de recherche. Ainsi, si ça ne rattrape pas tout, le texte prouve que l’idée de départ n’était pas mauvaise.
    On peut maintenant douter de l’utilisation attrape l’œil de l’accroche et du volant et se demander si la démarche est volontaire pour faire un buzz ou si, dans un maladresse sans égal, le graphiste et communicant ont mal hiérarchisé le message.

    Selon Le Nouvel Obs dans un article daté de 2017, il s’agit d’une campagne de « fausse vraie pub sexiste« .

    Qu’en pensez-vous ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.